Devise nationale : Groland, je mourrirai pour toi
Langue officielle : idiome proche du français possédant ses propres règles grammaticales, appelé selon les régions « cmenkonkôz », « lôlangkonpôrle », « nôtpotouhô ».
Capitale : Groville (18 999 âmes).
Président : Salengro
Indépendance : En 1695, une soirée de partouze mémorable entre grolandais abusés sexuellement par des soldats germaniques, chiens, chevaux, plantes vertes...

Politique
groland_president2Régime politique :
Présipauté (unipersonnelle à responsabilité inexistante).
Les dernières élections, les Présipales, ont eu lieu en 2001.
Un seul candidat (le président Salengro) s'était présenté.
Un seul électeur (le président également) a le droit de vote.
Par conséquent, le président a été élu avec 100 % des voix.

Ministères : Ministère des Alcools Forts, Ministère des Gens à compter, Ministère des Problèmes eud'Rastaquouère

Culture
Jours de la semaine : lendi, mordi, credi, joudi, dredi, sadi, gromanche.
Coutumes : Le bistro, la pute du sadi et le rien foutre du gromanche.
Proverbe favori : « Tempête en novemb', t'en chies en décemb' ».
Spécialités culinaires : Oreille de porc à la Van Gogh, Saindoux au vin cuit, Poitrine de truie sur canapé de truffes
Littérature : néant.
Musique : Les Producteurs de Porc (rock continu).
Cinéma : principeaux réalisateurs : Jean-Martial Plutanfiard et José Tatane.

Divers
Sports principaux : foot et bière et la chasse aux clowns.
Ligue Première de Football : Regroupe 92 clubs qui se rencontrent un peu au hasard en fonction de l'humeur, de la météo, de l'état des pelouses, des autocars et des maillots. Champion 2004 : Foulnieux (29 victoires dont 12 par forfait, 14 nuls, 7 défaites dont 4 par forfait).
Union des Buveurs de Bière (UBB) : 50000 licenciés. Champion 2004 : Arnolphe Lebratu (29,5 litres en 1h15min).

Géographie
Superficie : 550 000 hectares.
Situation : « kekparparla ».
Climat : Plus que pluvieux.
Température moyenne : 21° dans les maisons 5° dehors
Fleuve principal : Le Gro. Affluents : Le Petit-Gro, l'Etroit Gro, le Sale Gro.
Point culminant : Le Mamelon (480,7 m).
Les zones rurales constituent 90% du pays. Forêts : 56% de la superficie (dont 20% impénétrables et inconnus).
Sites touristiques : L'Église de Mufflins (entrée 100 000 francs lourds). Les grottes de Courson-Les-Carrières. Fistufle, le village fantôme.

Démographie
Population : En recensement. D'après le Ministère des Gens à compter : « alolouche, papudainmion ». 1 enfant par femme à la fois, des fois deux.
Blancs : 90% ; Zimigrés : 9% ; Neu-neus 1% ; Vieux : 45%.

Religions
Religion presipautaire: prône le culte des Salengro et la joyeuse beuverie. On dit que les Grolandais sont de confession présidentielle.

Défense
Forces armées :

Terre : 1 division de 1000 hommes. 1 fusil par homme, 1 camion pour 10 hommes, 1 char pour 100, 1 avion pour tout le monde.
Air : 1 avion de reconnaissance sans pilote, un Falcon pour la fuite du Président et de son cabinet.
Mer : 3 torpilleurs échoués depuis 1974.
Service militaire : obligation de se rendre tous les ans depuis l'âge de 18 ans jusqu'à 65 ans aux JGROPD (Journées des Grolandais de Préparation à la Défaite). Activités : Visionnage de films de guerre, QCM, parcours commando de 50 mètres, marche au pas de l'oie sur 100 mètres, tir aux poulpes, séries de pompes, corvée de chiottes, apprentissage de l'hymne « God save the President » ainsi que du chant populaire « La Retraite en chantant » mais encore utilisation du drapeau blanc pour les hommes et "Comment coucher avec l'ennemi ?" pour les femmes.

Économie
Monnaie :
Depuis 1958 : franc lourd (anciennement Reichsmark). 1 Franc lourd = 100 francs légers. Cours au 01/01/04 : 1 FLO = $0,00058 puis l'ACN : l'argent de chez nous.
P.I.B : En cours de calcul, paraît-il.
Taux de chômage : 25%.
Inflation en 2004 : 199%.
Ressources minières : Épuisées depuis 1954.
Agriculture : Rutabaga, topinambour, perlinpinpin, clous de girofle, gingembre et surtout la subvention de Bruxelles.
Industrie : En restructuration permanente, l'industrie grolandaise a du mal à trouver un rythme de croisière.
- La croissance est d'environ -0,03% par an (en moyenne depuis 2000) principalement grâce aux producteurs de bière dont la production est destinée à 95% au marché local.
- La consommation de bière est en effet de 365 litres et 1/2 demi par an pour chaque habitant, et les brasseurs principaux du Groland assurent une parfaite autarcie dans ce domaine de première nécessité. Même chose pour ce qui est du vin.
- Le marché des seniors constitue un pan important (30%) de l'activité : 35 usines à travers le pays, principalement autour de Groville et Mufflins, produisent des quantités non négligeables d'équipements pour personnes âgées et maisons de retraites (sonautones hi-fi, déambulateurs, fauteuils hi-tech, pantoufles, sièges à boules, etc.) De plus, après leur mort, nos chers seniors continuent à rendre de fièrs services à la communauté avec leur « petits » moyens. En effet, peu contrariants, grâce à leur faculté d'immobilité, ils servent d'excellents caddies de golf, distributeurs de cacahuètes, épouvantails, ou encore, coton tige pour éléphant...
- Troisième composante importante : le tourisme, qui depuis 1999 est en plein essor, ceci profitant aux structures hôtelières, au petit commerce, mais aussi et surtout à la compagnie aérienne nationale, Grolandair, qui a porté sa flotte à deux avions (des KC-135 rachetés à l'Armée Française), réaménagés luxueusement, à la place du Tupolev dont l'état ne lui permettait plus d'atterrir dans aucun aéroport, ni d'ailleurs de décoller. Cette embellie a entraîné la création de 52 emplois en 2004, soit 50% des emplois de l'année.

A suivre