Aujourd'hui, mercredi 23 décembre, nous fêtons les "Armand", les "Asclipe", les "Evariste" et les "Servule".

Un raciste, quand il commande un "Black & White", demande deux verres séparés. (Roland Magdane)

A force de faire suivre tout et n'importe quoi, on pourrait passer à côté des choses simples et importantes.

Regarde la vidéo ici : http://www.messages-de-noel.net/internaute/jean+louis0
C'est original, gratuit et plutôt utile.
Dis-moi ce que tu en penses...

La personnalité du jour : Oscar Peterson

6a00d83451586c69e200e54fbc76438833_800wiOscar Emmanuel Peterson, né le 15 août 1925 à Montréal (Québec) et mort le 23 décembre 2007 à Mississauga (Ontario) était un pianiste et compositeur canadien de jazz.

Oscar Peterson grandit dans la Petite-Bourgogne, à Montréal. C'était un quartier majoritairement habité par des noirs. Le jeune Oscar se retrouve donc bercé par la culture du Jazz née aux début du XXe siècle. Il commence à apprendre la trompette avec son père à l'âge de cinq ans. Mais vers l’âge de sept ans, il se consacre au piano après avoir passé presque un an à l'hôpital, victime de la tuberculose. Un de ses frères succombe à ce fléau. Sa sœur Daisy apprend à Oscar le piano classique, ce dernier travaille dès le début plusieurs heures par jour, d'où son incroyable virtuosité. À ce moment-là Oscar est surnommé « the Brown Bomber of the Boogie-Woogie ». À neuf ans sa technique impressionne les musiciens professionnels. Il travaille six heures par jour, toute sa vie. Vers la fin de sa vie il diminuera la quantité de travail à une ou deux heures par jour. En 1940, à l'âge de quatorze ans, Oscar Peterson gagne un prix national et quitte l'école pour devenir musicien professionnel.
Il se joindra au Johnny Holmes Orchestra en 1942 et il y sera soliste jusqu'en 1947. Pendant plusieurs années, il jouera régulièrement dans plusieurs cabarets montréalais (Tic Toc Club, Café St-Michel et autres). Il sera aussi très présent à la radio montréalaise dans les années 1940.
Il gagne rapidement une réputation de pianiste techniquement brillant et de pianiste de jazz mélodieusement inventif. Il apparaît pour la première fois au Carnegie Hall en 1949.

Teddy Wilson, Nat "King" Cole, James P. Johnson et Art Tatum ont influencé Oscar Peterson au début de sa carrière. Il leur fut comparé par la suite. Il entendit Art Tatum jouer Tiger Rag pour la première fois quand il avait une dizaine d'années, et il fut tellement impressionné par ce qu'il avait entendu que son jeu lui parut fade en comparaison. Il dira même : « Tatum scared me to death ». Art Tatum fut un modèle dans les années 1940-1950 pour Oscar Peterson. Les deux virtuoses devinrent amis mais Oscar était toujours intimidé par le jeu de Art. Oscar Peterson jouait rarement en présence de ce dernier.

C'est arrivé un 23 décembre

1913 : Création de la banque centrale des Etats-Unis "The Federal Reserve".
1947 : Invention du transistor par les chercheurs John Bardeen, Walter Brattain et William Schockey.
1952 : Le français Alain Bombard réussit sa traversée de l'Atlantique sur un canot pneumatique en ayant emporté ni eau ni nourriture.
1973 : L'O.P.E.P, annonce le doublement du prix du pétrole brut.

Demain nous fêterons les "Adèle", les "Adam", les "Delphin", les "Eve", les "Irmine" et les "Tarsille".